L’esprit T&K


Voici en quelques lignes la philosophie, les convictions et les engagements de Treks and Kayak :

  • Tous dehors !

Un seul mot d’ordre : tous dehors ! Aujourd’hui, on travaille dans des « boîtes », on se déplace dans des « caisses », on se ravitaille dans des « grandes surfaces », le samedi soir, on s’amuse dans d’autre « boîte », beaucoup vivent dans des « cages à poules » (vous savez, ces grands immeubles de banlieue !), on vit connecté à des « box », on doit toujours rentrer dans des « cases »…

Alors ça suffit, au diable les emballages dans lesquels on doit se tenir sagement ! T&K vous propose de sortir du droit chemin, de quitter les rails, d’aller hors les murs !

A l’aide de grosses godasses, d’un kayak, d’un vélo, c’est votre corps qui vous mènera sur ce chemin et votre sentiment de liberté en sera décuplé.

Les nuits, T&K vous propose de les passer également dehors. Pourquoi ? Parce que c’est beau, parce qu’on y respire mieux, parce que c’est une liberté essentielle que  de pouvoir s’allonger au sol et d’y dormir. Et la liberté, ça nous est cher !

  • Moins de CO2

« La planète brûle et nous regardons ailleurs ». Depuis ce discourt du président français au sommet de la Terre à Johannesburg en 2002, ni celui qui l’a prononcé ni ceux qui l’ont suivi ont véritablement tenté de contenir l’incendie. En témoigne la croissance constante du taux de CO2 dans l’atmosphère. Chiffre à mettre en parallèle avec  l’expansion du transport aérien, l’augmentation des ventes de voiture, la fermeture de lignes de train ou l’abandon de grand projet de fiscalité verte.

L’accès aux voyages d’agrément, aux cours des dernières décennies, s’est très démocratisé. Pour un week-end ou pour une semaine, les français et habitants d’autre pays aisés sont de plus en plus nombreux à parcourir le monde, seuls où par l’intermédiaire d’agence. Le paradoxe qui doit nous interpeller et sur lequel je vous invite à méditer est ce grand décalage entre la volonté de voyager et l’inacceptation du temps de trajet. En résulte un recours quasi systématique à l’avion, avec toutes les nuisances que cela occasionne. (émission de C02 10x supérieurs à celle du train, rejet de NOx dans les hautes couches de l’atmosphère…)

Le réchauffement climatique est l’affaire de tous. C’est pourquoi les séjours proposés par T&K sont tous accessibles par les moyens de transport les moins polluants: train, bus, ferry.

Bien sûr, traverser l’Europe en train, c’est long. C’est pourquoi les séjours les plus éloignés sont plus longs. Refusez de « faire Stockholm » en 2 jours ou de « faire la Grèce » en une semaine. Choisissez de prendre le temps. Faites l’école buissonnière. Profitez d’une étape dans une gare pour visiter Venise ou Copenhague. Prenez le temps de polluer moins.

Fait maison, faire soi-même, faire ensemble…

Biens, services… aujourd’hui, tout s’achète, de plus en plus facilement. Notre argent nous permet de nous faciliter la vie en accédant à toutes sortes de produits matériels ou immatériels sans avoir eu a les concevoir et à les réaliser. Pourtant, nous avons tous un cerveau et des doigts. Est-ce une bonne chose d’en délaisser trop souvent l’usage au profit du monde marchand ? Je vous laisse y réfléchir…

Avec Treks and Kayak, pas question de se mettre les pieds sous la table et de se faire border ! Dans la plupart des cas, vous serez amené à participer activement au déroulement de chaque journée :

– Préparation et rangement du matériel…

– Cuisine et vaisselles en commun, approvisionnement dans certains cas.

– Montage et démontage du camp…

– Pour certains séjours, planification des étapes, choix des itinéraires.

– Autant que vous le souhaitez : apprendre à utiliser le matériel, à s’orienter, s’entraîner aux techniques de sécurité, connaître son environnement… bref, gagner en autonomie, pour un jour, faire soi-même : sans guide !

 

%d blogueurs aiment cette page :